Avec près d’une trentaine d’exercice de crise à notre actif (exercices risques naturels, ou risques technologiques), nous mettons à votre disposition notre expérience pour décliner ce type de procédures sur votre territoire. Le montage, l’animation et le compte rendu avec les réajustements préconisés sont entièrement réalisés par notre équipe.

 

Le plan communal « documentaire » réalisé, il est nécessaire d’informer tous les acteurs qui prendront part au dispositif et vérifier ensuite si ce dernier est bien opérationnel par la mise en place d’un exercice! 

Cette étape est indispensable, car elle seule garantit le bon fonctionnement du dispositif élaboré. L’exercice de crise permet ainsi de réunir tout ou partie des acteurs devant un objectif concret, de s’approprier les procédures réalisées, de corriger les dysfonctionnements rencontrés et d’acquérir un savoir-faire en matière de gestion des situations d’urgence.

Plusieurs types d'exercices sont possibles, de la simple étude de cas en salle, à l’exercice grandeur nature. Les services de secours, la préfecture et la gendarmerie peuvent apporter leur concours, afin de rendre les simulations les plus réalistes possibles et tester la coordination des actions dans leur ensemble. Les collectivités voisines (ou avec des risques similaires) peuvent être invitées en tant qu’observatrices et les Plans Particuliers de Mise en Sureté des écoles peuvent également être testés. 

 

  • L’étude de cas pour s’approprier le PCS

L’absence d’actions réelles à mettre en œuvre et de contraintes horaires favorise ainsi la discussion et l’échange des différents membres autour d’un thème et d’un scénario précis et permet de tester les capacités de réflexion des responsables. Lors de cette étude de cas, des problèmes de fonctionnement peuvent déjà apparaiîre et le document peut ainsi être corrigé avant une simulation avec un peu plus d’envergure.

 

          

 

  • L’exercice partiel afin de tester certaines procédures 

Ce type d’exercice permet de s’entraîner à manipuler certains outils (système d’alerte par exemple) et d’autre part il permet d’avoir une idée du délai de mise en œuvre des actions en conditions « non stressantes ».

 

         
  

  • L’exercice général afin de mettre en œuvre le PCS dans son ensemble

L’objectif est d’exercer tout le personnel, les habitants éventuellement (exercice grandeur nature) et de tester ainsi le PCS dans son ensemble : organisation, coordination entre les équipes sur le terrain et au poste de commandement, procédures, délai d’exécution… Le retour d’expérience permettra de corriger les dysfonctionnements rencontrés et d’améliorer le dispositif par un travail d’analyse des points faibles.